Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/12/2009

Non, on ne peut pas tout dire

L’hiver revient, et avec lui la froidure et les entretiens d’évaluation. Je prends chaque agent en tête à tête pendant plus d’une heure, c’est un grand moment d’écoute et d’échange, disent les formateurs en management. Vient le moment où il faut formuler quelques critiques constructives sur le travail. Pas des reproches, non, surtout pas. C’est là qu’on s’aperçoit qu’on ne peut pas tout dire. À celle qui se plaint d’être noyée sous le travail, mais ne déploie pas une vivacité extrême et patauge manifestement dans la compréhension de certains détails techniques, comment lui dire qu’elle est lente comme loutre lymphatique, qu’elle ne comprend rien à rien ? Mes tentatives de critique constructive se muent en noyade de poisson. La loutre se dérobe comme une anguille.

Commentaires

"On ne peut pas tout dire..."

Certes, mais vous pourriez utilement recourir à un ouvrage vraiment bien fait, pour compléter, voire enrichir les conseils que prodiguent habituellement les formateurs en management.

Il s'agit d'un ouvrage publié voici une dizaine d'année par First Editions: "Leadership et travail en équipe" de Chris Roebuck. J'ai personnellement eu l'occasion de mettre en pratique les préconisations de ce précieux guide, et j'ai rarement trouvé un auteur dont la finesse et la sensibilité transparaissent autant.

Amitiés

Écrit par : Fremen | 02/05/2010

Merci du conseil ! Chez le même éditeur, j'ai fait l'acquisition du "Management pour les nuls", pour commencer...

Écrit par : attachée détachée | 06/05/2010

Les commentaires sont fermés.