Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2013

FIC alors !

Deux ou trois fois par an, j'anime un module de deux jours dans la formation d'intégration des agents de catégorie C (la FIC). Cela remonte à 2008, quand le CNFPT a eu besoin de faire appel à de nombreux formateurs pour ces sessions qui se mettaient en place.

A chaque fois, j'ai devant moi un bon échantillon de ce qu'est la catégorie C de la fonction publique territoriale, dans un département globalement rural. ll y a le jeune goguenard, l'ancien militaire qui soutient que dans la FPE il y a davantage de droits et d'obligations, l'employée polyvalente d'une commune minuscule qui fait aussi bien la cantine que le ménage dans l'école, et accessoirement sert d'ATSEM ou d'agent d'accueil à l'agence postale communale, la jeune adjointe administrative entrée par la petite porte mais qui ne compte pas s'arrêter là, qui a déjà épluché ses droits et obligations et vous pose des questions centrées sur les congés, les autorisations d'absence et les jours de garde d'enfant.

Et puis, il y a toujours ce moment, terrible, où un stagiaire s'endort. La digestion, la chaleur des salles de formation, le début d'après-midi, le visionnage d'une vidéo ou d'un diaporama, c'est imparable. A la pause, il se fait charrier par les autres. Pas facile, de rester assis toute une journée quand on travaille au grand air...

09/03/2010

La FIC, c'est chic

Octobre 2008. Voilà, nous y sommes.

J'ai répondu oui au CNFPT un peu par hasard, un peu par curiosité, un peu par appât du gain, et aussi parce que ça fait bien, d'être formateur.

Plus de 5000 nouveaux stagiaires par an, qu'ils disaient. On va avoir besoin de vous. On nous a flattés, on nous a attirés, on nous a formés.

Ah, la formation des formateurs, c'était bien, c'était bon comme la dernière taffe avant d'y aller, le dernier verre pour la route. 5 jours en compagnie d'une pro de la formation pour adultes, qui nous a donné un maximum de tuyaux avant de nous lâcher dans l'arène.

Mais maintenant nous y voilà. Enfin plutôt m'y voilà, toute seule avec le vidéo projecteur, le portable, la valisette contenant les supports pédagogiques fournis par le CNFPT, et les mains un peu moites. Ils commencent déjà à se rassembler près de la machine à café. ll y en a même une qui rentre dans la salle. Elle me voit au bureau, elle me dit bonjour, ça y est, je suis identifiée, c'est moi la formatrice. Bientôt, ils sont tous assis derrière leur gobelet et le chevalet qui porte leur nom. Le silence se fait. C'est à moi.

J'ai la trouille !