Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2013

Le guichet unique réseaux et canalisations : énorme déception

Depuis quelques mois, nous nous préparons à exploiter pleinement ce nouvel outil qu'est le guichet uniquement "réseaux et canalisations". L'objectif est de centraliser les demandes de renseignements et DICT pour consulter les concessionnaires de réseaux avant d'entamer des travaux. Bref, pour éviter de percer la canalisation de gaz en installant un poteau d'éclairage public.

Après une approche laborieuse, nous avons enfin créé nos trois comptes "collectivité", "exploitant de réseaux" et "déclarant de travaux". Déjà, pourquoi ne pas avoir centralisé ces cas de figure dans un compte unique puisque la plupart des collectivités ont les trois casquettes ?

Aujourd'hui, j'effectue un premier essai avec notre directeur des services techniques pour une DICT en tant que maître d'ouvrage. Avant de creuser les fondations pour un chantier en régie, nous souhaitons savoir où sont exactement les réseaux. Nous accédons au site et parvenons à établir la cartographie de l'emprise de notre chantier. Puis, le lien vers un dossier nous arrive par courriel. Il s'agit d'une série de fichiers PDF : les formulaires Cerfa pré-remplis. Super ! Où se trouve le bouton "envoyer" pour le transmettre à ErDF, France Télécom, etc. ? Eh bien nulle part, il faut imprimer les formulaires et les envoyer ! La notice me confirme qu'effectivement le téléservice n'est pas une plafeforme d'envoi de documents. Donc imprimer, signer, photocopier, envoyer chaque Cerfa (alors qu'avant nous n'en remplissions qu'un seul). Vive le progrès.

Pourquoi construire de tels outils pour ne pas aller au bout de la démarche ? Sans parler du temps passé à se l'approprier, un temps qui est transparent pour nos élus, et sans aucune valeur ajoutée. Grosse déception.




17/07/2010

Dans la zone grise

A ce stade du mandat apparaissent les premières fissures au sein de l'équipe municipale.

Fin de conseil municipal, séquence des "questions diverses", façon questions au gouvernement :

"Mais, dit un conseiller, n'avions-nous pas dit que les saisonniers devaient être recrutés parmi les jeunes de la commune ?

- En effet, répond le Maire, sur la défensive.

- Alors comment se fait-il que parmi eux se trouve un jeune de XXX (la commune d'à côté) ?

- Ecoutez, répond le Maire imperturbable devant les mines réprobatrices, je n'ai pas en tête les adresses de tous nos saisonniers, je vous fournirai des explications lors de la prochaine séance."

Je suis saisie d'un doute affreux. Avons-nous vérifié, lorsque nous avons recruté ce jeune, qu'il était bien de la commune ? Et quelle importance après tout ? Car être de la commune, n'est-ce pas aussi être le fils de ... ou la nièce de ... ? Est-ce que les fautifs ne sont pas nous, les services municipaux ? Qui a décidé ce recrutement, déjà ? Car, pour des saisonniers, on ne mobilise pas toujours les élus pour un entretien de recrutement. Et puis d'abord, ce critère de recrutement, n'est-il pas discriminatoire ? Est-ce que je peux décemment le mettre dans le compte-rendu qui paraîtra dans les journaux ? Cette préférence locale m'agace, mais je n'ai pas voix au chapitre.

J'écoute l'opposant mettre en doute la transparence de la gestion municipale, sans pouvoir intervenir, et en me disant que c'est peut-être ma faute ou du moins que j'aurais pu éviter cela. Zone grise...

 

 

26/11/2009

Tractations

"Je n'en peux plus de ce tracteur de m... qui est tout le temps en panne ! En plus on crève là-dedans, de chaud l'été et de froid l'hiver !" dit le cantonnier à son chef de service.

"Il va falloir mettre un nouveau tracteur au budget", dit le directeur des services techniques à l'adjoint au maire, "il commence à coûter plus cher en entretien qu'à racheter !"

"Nous avons terminé l'amortissement de cet investissement", dit la comptable à la DGS, "est-ce qu'il est prévu de le renouveler ?"

"Il serait bon d'orienter le DOB sur l'équipement des services techniques", dit la DGS au maire, "le matériel commence à être obsolète".

*

"La commission t'accorde une enveloppe pour changer de tracteur", dit le maire à l'adjoint aux services techniques. "Reste à convaincre les agents d'en changer".

"Vous savez", dit l'adjoint aux services techniques à l'équipe de cantonniers au grand complet, "il serait temps de changer de tracteur, il n'est plus très jeune, et puis il est tout le temps en panne, et puis il est largement amorti. Quand on voit ce qui existe comme engins aujourd'hui, vous allez y gagner en confort de travail. En plus, si ça rentre dans le budget, je vous mettrai la clim'."

Quand la hiérarchie reprend vos arguments en oubliant que vous étiez à l'origine de la demande, alors vous savez que c'est gagné.