Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/07/2013

Tout le monde se lève pour (con)damner

Je suis tombée sur ce fait divers qui s'est passé dans une cantine à Angoulême : des agents municipaux, excédés, barbouillent de crème dessert des enfants.

Je me disais qu'en tant que DGS, si ça se produisait dans ma collectivité, je serais obligée moi aussi de prendre un ton offusqué et de proposer des sanctions à l'encontre du personnel. Et pourtant, comme je les comprends, ces agents municipaux... Pour avoir fait l'accompagnatrice à la cantine, j'ai pu observer des comportements hallucinants chez certains enfants qui manifestement ne connaissent aucune limite. Quels sont les moyens du personnel, si on ne peut ni taper, ni crier, ni faire mettre la tête dans les mains (dans ma collectivité, les parents d'élèves se sont émus de cette pratique !)... ? Certes, il y a le permis à points, l'exclusion... mais dans l'un moment de crise, face à un enfant surexcité, on se sent démuni. Heureusement, il reste la Danette.

 

 

Les commentaires sont fermés.