Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/10/2013

FIC alors !

Deux ou trois fois par an, j'anime un module de deux jours dans la formation d'intégration des agents de catégorie C (la FIC). Cela remonte à 2008, quand le CNFPT a eu besoin de faire appel à de nombreux formateurs pour ces sessions qui se mettaient en place.

A chaque fois, j'ai devant moi un bon échantillon de ce qu'est la catégorie C de la fonction publique territoriale, dans un département globalement rural. ll y a le jeune goguenard, l'ancien militaire qui soutient que dans la FPE il y a davantage de droits et d'obligations, l'employée polyvalente d'une commune minuscule qui fait aussi bien la cantine que le ménage dans l'école, et accessoirement sert d'ATSEM ou d'agent d'accueil à l'agence postale communale, la jeune adjointe administrative entrée par la petite porte mais qui ne compte pas s'arrêter là, qui a déjà épluché ses droits et obligations et vous pose des questions centrées sur les congés, les autorisations d'absence et les jours de garde d'enfant.

Et puis, il y a toujours ce moment, terrible, où un stagiaire s'endort. La digestion, la chaleur des salles de formation, le début d'après-midi, le visionnage d'une vidéo ou d'un diaporama, c'est imparable. A la pause, il se fait charrier par les autres. Pas facile, de rester assis toute une journée quand on travaille au grand air...

21/10/2013

Glissement Vieillesse Technicité.

Je ne vous dis pas la pression qui pèse sur les fonctionnaires âgés de presque 60 ans, qui déjà ont dû admettre l'idée de travailler jusqu'à deux ans supplémentaires alors qu'ils pensaient pouvoir prendre leur retraite, et terminent péniblement leur service face à une hiérarchie qui ne rêverait que de les voir partir, pour diminuer la masse salariale, pour renouveler l'équipe avec du sang neuf dans les collectivités les mieux loties, et qui entendent à la radio les grandes lignes du récent rapport de la Cour des Comptes : charges de personnel trop lourdes, absentéisme, mauvaise organisation du travail, etc. On leur dit en même temps qu'ils sont improductifs, qu'ils sont plus souvent malades, qu'on ne doit plus travailler comme avant, mais qu'il faut rester. Et, chaque matin, supporter les vannes des collègues. "Alors, papy, on attend la quille ?"



07/10/2013

Ma copine de la CNRACL

Nous avons reçu un dossier de validation de services pour un ancien agent, ensuite muté dans une autre commune. La barbe... C'est très fastidieux à remplir, surtout pour les agents contractuels ou vacataires, puisqu'il faut saisir les salaires mois par mois. J'ai dû m'y reprendre à trois fois. 

Voici la première correspondance avec la CNRACL : un courrier-type avec au milieu un paragraphe rédigé par la personne qui suit ce dossier. Je suppose, j'espère, je préfère penser qu'elle n'a pas d'autre choix que d'écrire en majuscule, le résultat est terrible : j'ai l'impression qu'elle me gronde. D'ailleurs, la net-étiquette le précise : les mots en majuscule, ça veut dire qu'on crie.

cnracl 1.jpg

 

 Voici ma réponse :

cnracl 2.jpg

 

 Résultat, elle m'envoie de nouveaux formulaires et tout est à refaire !

cnracl 3.jpg

Par contre, je constate que les formulaires ont été modifiés et que désormais les cases pour indiquer les heures travaillées sont _ _ : _ _ et non plus _ _ , _ _ !

Si vous avez un dossier de CNRACL à remplir, pensez à moi !

06/10/2013

Notre premier mariage gay

Ma collègue qui s'occupe des mariages me met un dossier sous le nez.

"Regardez !"

Je regarde, je ne vois pas où elle veut en venir. Elle me montre les prénoms : Christelle et Estelle. 

"Ah, super ! Notre premier mariage gay, enfin lesbien !

- Je demande à qui comme élu, vous croyez que le Maire va le faire ? Parce qu'elles m'ont demandé s'il serait d'accord.

- Oui, je pense."

Notre Maire a toujours dit, pragmatique : si c'est la loi, je le ferai. Par contre, le 1er et le 2ème adjoint sont plutôt catholiques pratiquants, on va éviter de leur demander.

Curieusement, mes collègues, qui ont eu des positions assez tranchées lors du débat pour le mariage pour tous, sont plutôt enthousiastes à l'annonce de ce mariage : ah c'est super ! dit l'une, On est à la pointe de l'actualité, dit l'autre. Et, surtout, il s'agit d'un couple bien connu dans le village. Alors oubliées les grandes théories sur la famille, les remarques homophobes, les déclarations à l'emporte-pièce, là c'est différent puisqu'il s'agit de Christelle et d'Estelle !

04/10/2013

La vieille et la venelle

Elle est assise devant moi, le menton tremblant, les mains serrées sur un mouchoir.

"Vous comprenez, c'est devenu infernal, ces jeunes, ils jettent de la terre sur nos fenêtres, ils nous insultent. Il faut fermer ce passage !"

Je mime la compassion. Elle m'emmerde franchement. Je sais par ailleurs que c'est elle qui insulte les gens qui empruntent cette fichue venelle sous ses fenêtres dont elle n'a jamais voulu.

"On n'en dort plus, on ne pense qu'à ça. Alors vous, vous allez fermer le passage !"

J'essaie de lui expliquer que les élus ne seront certainement pas d'accord pour fermer ce passage très utile pour rejoindre le centre-bourg. Elle me sort alors la menace suprême.

"Et encore, là, vous avez de la chance que ce soit moi, parce que si c'est mon mari qui vient, ce s'ra une autre chanson !"